Publications de la rubrique : Campagne

Sert à regrouper d’autres rubriques (documents et/ou événements) pour archivage et accès sélectif.

Droits civiques et acquittement de l’impôt

Exigence du devoir fiscal et droits politiques

Le document référencé ici a été rédigé en fonction d’un éclaircissement demandé dans le cadre du comité unitaire Vi.Vo.Ici pour répondre à l’observation ironique de quelqu’un rencontré par Pierre Vanek en collectant des signatures pour l’initiative mentionnée dans l’article  précédent. Lire la suite

Commentaires fermés sur Droits civiques et acquittement de l’impôt

Classé dans Argumentaire, Campagne, Communication, Contribution, Initiative populaire, Pétition

Initiative populaire citoyenneté des étrangers·ères

Etrangers·ères de Genève

Mêlez-vous de ce qui vous regarde

Printemps 2022 des droits politiques

Le 31 mars, à l’orée du printemps, un évènement qu’on n’attendait plus est venu bousculer le ronronnement institutionnel genevois. En lointain écho des bouleversements géopolitiques déclenchés par l’invasion de l’Ukraine et des premières arrivées de réfugiés en provenance de l’Est européen, un collectif de partis, syndicats et associations présentait à la presse[1] le résultat du travail entamé depuis quelques mois, l’initiative populaire intitulée :

Une vie ICI, une voix ICI

RENFORÇONS LA DEMOCRATIE

Appel à signatures

Merci d’avance à qui s’offre à participer à la campagne de signatures en retirant la feuille nécessaire ici pour l’initiative. Il suffit de l’imprimer (recto/verso pour inclure l’argumentaire) et la faire signer autour de soi à des électrices ou électeurs ayant le droit de vote dans le canton de Genève, puis la faire parvenir dans les délais (bien avant le dépôt ultime fixé au 2 août) à l’adresse postale de DPGE indiquée sur le bulletin. Au verso, un argumentaire succinct peut aider pour convaincre voire pousser d’autres personnes à diffuser. Pour les étrangers désireux d’appuyer cette initiative malgré l’interdit actuel de signature d’initiatives cantonales, le collectif unitaire a prévu une pétition à laquelle ils peuvent s’associer sans risque d’invalidation de leur sceau, et qui sera remise concurremment au Grand Conseil. On peut la télécharger ici pour la pétition

Vengeance des retoqués

Le collectif à l’origine de la présente initiative a été regroupé à l’instigation de députés désireux de venger le camouflet qui leur avait été infligé au Grand Conseil il y a exactement un an, le 28 mars 2021, en retoquant d’une voix un projet de loi pourtant longuement mûri depuis son dépôt en février 2019, puis dûment approuvé en novembre par la commission des droits politiques du même Grand Conseil[2]. Il comprend les associatifs tels que DPGE ayant œuvré dès l’origine en soutien de ce projet et espéré le voir franchir le débat en plénière dès les premières séances début 2020. C’était sans compter sur les effets dilatoires d’urgences sanitaires qui vinrent au secours de ceux pour qui les démocratiques n’auront jamais priorité sur l’ordre du jour. Il fallut donc patienter un an pour subir, malgré le brillant exercice du rapporteur de majorité Jean-Marc Guinchard remplaçant sa très regrettée colistière Anne-Marie von Arx-Vernon, l’affront du refus d’entrée en matière par la coalition des droites avec une brochette d’hésitants centristes, confortées par l’inattendue recommandation d’un Conseil d’Etat pourtant à la veille d’en finir avec Pierre Maudet. Les retoqués du jour se concertèrent et durent attendre le recul de la pandémie pour, augmentés des syndicats favorables aux extensions proposées, forts de l’appui des communautés étrangères impatientes de les voir aboutir, mettre en branle l’initiative populaire reprenant sous le nouvel emblème « Une vie ICI, une voix ICI » les termes du projet. L’élan de ses promoteurs, certes entravé de deux ans, n’aura pas faibli et se concentre dès lors sur la collecte des près de dix mille signatures de citoyennes et citoyens genevois pourvus de droits politiques cantonaux nécessaires. Au 2 août, on saura si et de combien l’affront subi aura été vengé.

Parole au peuple

S’agissant d’un projet redéfinissant les titulaires des droits politiques, et donc la constitution cantonale, c’eût été, projet de loi ou initiative, au peuple d’en trancher souverainement en votation populaire. En l’occurrence, les 88’506 citoyens communaux dépourvus de passeport helvétique[3] ne sont pas appelés à décider de l’élargissement de leurs propres droits aux affaires et instances cantonales. C’est pourquoi nous appelons avec les initiants à faire massivement signer une pétition au Grand Conseil simultanément à l’initiative. Ainsi, les étrangères et étrangers  auront au moins le moyen détourné de s’exprimer par une voie parallèle à l’officielle sur le même sujet que nos compatriotes, et faire entendre leur voix aux autorités du canton, fût-ce de manière encore consultative. C’est pourquoi le titre de la présente les invite à se mêler de « ce qui les regarde ». Cette césure sur base de passeport dans la citoyenneté genevoise sera enfin appelée à disparaître en cas de succès de l’initiative.

Rendez-vous à l’automne

Nous espérons vivement dans un succès de cette campagne de signatures propre à démentir le pessimisme de celles et ceux qui font profession de douter de la maturité du peuple de Genève et pensent que la médecine des améliorations démocratiques est à faire passer à ce dernier par petites doses insensibles comme on enrobe de sucre une potion médicamenteuse amère aux bébés. Les expériences de citoyenneté divorcée des exigences de la nationalité ont déjà été faites dans toutes nos communes, il n’y a aucune raison d’hésiter encore devant ce palier naturel de la vie commune dans notre canton, et d’infantiliser plus longtemps encore notre population. Nous sommes décidés à en découdre dans la campagne qui s’ouvrira à l‘automne.

Nous poursuivrons dans la mise sur pied d’un comité unitaire de campagne avec toutes les forces sociales qui nous auront secondés dans nos efforts d’ici l’été. Leur aide à toutes nous sera précieuse pour traverser avec l’enthousiasme démocratique des genevois ce dernier gué nous séparant d’une Genève exemplaire rayonnant enfin en Romandie, en Suisse et à l’international, pour avoir aligné son sens démocratique sur sa réalité pluriculturelle.

Pour DPGE, Dario CIPRUT, président honoraire.
Genève, le 9 avril 2022, mis à jour le 29 mai.


[1] Voir le compte rendu de la Tribune , du Courrier et l’intervention de DPGE.

[2] Nous renvoyons à l’article qui en traite en ces même pages ici.

[3] Il s’agit des chiffres des dernières élections municipales de 2020

Commentaires fermés sur Initiative populaire citoyenneté des étrangers·ères

Classé dans Campagne, Communication, Contribution, Initiative populaire, Pétition

Communiqué de presse DPGE : Elections complémentaires au Conseil d’Etat

 Communiqué de presse

Droits politiques des résident-e-s étranger-e-s : prise de position des candidat-e-s à l’élection partielle au Conseil d’Etat du 7 mars 2021

L’association « Droits Politiques pour les résident-e-s à Genève » (DPGE)[1] a sondé les candidat-e-s à l’élection partielle au Conseil d’Etat du 7 mars 2021 et transmet des recommandations de vote pour les candidat-e-s exprimant des options proches des siennes sur la thématique fondatrice de son activité. Lire la suite

Commentaires fermés sur Communiqué de presse DPGE : Elections complémentaires au Conseil d’Etat

Classé dans Communiqué, Contribution, Election, Evénement, Sondage

Recommandation de vote aux municipales 2020

Questionnaire DPGE – élections municipales 2020

Qui est favorable à l’octroi des droits politiques pour les résident-e-s étranger-e-s établis de longue date à Genève ? DPGE recommande de voter pour 250 candidat-e-s pour les élections du 15 mars ! Découvrez-les ci-dessous ! Lire la suite

Commentaires fermés sur Recommandation de vote aux municipales 2020

Classé dans Assemblée, Communiqué, Contribution, Sondage, Soutien, Votation

Questionnaire municipales 2020

L’association DPGE a pris le parti de profiter des élections municipales du 15 mars 2020 pour collecter l’opinion des candidates et candidats aux instances concernées concernant les extensions qu’elle soutient en matière de droits politiques de la population étrangère. Lire la suite

Commentaires fermés sur Questionnaire municipales 2020

Classé dans Assemblée, Communiqué, Evénement externe, Sondage

Entretien Radio-Cité à l’occasion des élections cantonales

Ecouter l’entretien à Radio-Cité

Notre membre du comité Dario Ciprut, a été interviewé par téléphone le 12 avril par M. Rayane Ben Amor, journaliste à Radio Cité, dans le cadre de l’émission Grand Format.

Le Magazine Grand Format

Entretien Grand Format Radio-Cité 12-04-2018

Malheureusement, il n’a pas été possible de référencer cet entretien avant la date des élections du 15 avril, de sorte que les réponses aux questions posées ont une valeur essentiellement rétrospective dans le contexte électoral présent. Cependant, la distinction qui y est soulignée entre l’accès à une citoyenneté cantonale poursuivie par DPGE et celui à la nationalité suisse à laquelle on l’oppose trop souvent, alors qu’elle est du ressort de la Confédération, mérite qu’on s’y attarde.

Commentaires fermés sur Entretien Radio-Cité à l’occasion des élections cantonales

Classé dans Argumentaire, Campagne, Contribution, Opinion, Sondage, Votation

UN PL CITOYEN DÉPOSÉ PARALLÈLEMENT AU QUESTIONNAIRE DPGE

Ecouter l’entretien à Radio-Cité

Julie Peradotto, candidate Ensemble à Gauche, a présenté à l’antenne de Radio-Cité le 20 mars 2018 les raisons du projet de loi constitutionnelle que sa formation a déposé officiellement le 10 avril au Grand Conseil.


Entretien Grand Format Radio-Cité 20-03-2018

J’ai eu l’occasion d’échanger sur la portée du questionnaire soumis par DPGE aux candidats du Grand Conseil avec le même journaliste, Rayane Ben Amor, jeudi 12 avril. Cet entretien sera mis en ligne dès que possible, mais probablement une fois les élections cantonales  du 15 avril passées.  Veuillez lire ici quelques remarques personnelles sur  le projet de loi présenté ici.

Un projet qui va dans notre sens

D’évidence le projet de loi (PL) d’Ensemble à Gauche va tout à fait dans le sens que DPGE préconise depuis sa création, approfondissement de la démocratie par inclusion pleine et entière de la population résidente, étrangers compris, dans la politique cantonale. L’effet de ce dépôt converge également avec l’intention de notre questionnaire aux candidats et sa médiatisation dans le contexte du scrutin du 15, à savoir faire en sorte que le branle-bas électoral ne recouvre pas totalement la voix de ceux qui ne peuvent y participer faute de passeport.

J’ai pourtant regretté ailleurs que les projets de loi et autres initiatives sur ce sujet, capital à nos yeux, ne s’inscrivent pas dans le courant d’une mobilisation citoyenne et d’un mouvement de fond propre à emporter la décision populaire le moment venu (voir mon commentaire “au récent PL d’EàG” dans la version longue de l’article publié dans le Courrier du 5 avril et surtout la note de bas de page qui l’accompagne).

Je m’en explique plus avant dans ce qui suit.

Le jeu en vaut-il la chandelle ?

C’est que le risque est en effet grand, selon la composition future du parlement et même du Conseil d’Etat, qu’en agitant le drapeau rouge (ou vert d’ailleurs comme cela fut le cas en 2013) devant le parlement, le projet ne franchisse même pas le seuil de l’entrée en matière ou au mieux ouvre un boulevard à un contre-projet gouvernemental minimaliste.  Le ralliement hors de toute concertation associative aux huit ans de séjour préalable me paraît aussi un signe de fébrilité contraire à la perspective de rallier une vingtaine de milliers de citoyens supplémentaires en l’abaissant à cinq (voir la contribution d’E. Piguet sous http://bit.ly/2qrOwt7), alors même que les réponses à notre questionnaire pointent sur la popularité de cette réduction parmi les candidats.

Ce serait alors un bien maigre service rendu à cette commune cause que de l’avoir une fois encore réduite à une agitation partisane sans lendemain. Le pire des cauchemars, si d’aventure la cause parvient jusque devant le peuple, serait qu’elle y capote faute d’avoir cherché à convaincre au-delà du cercle de celles et ceux qui traditionnellement s’en réclament. Autrement dit, penser faire l’économie d’un travail systématique trans-partisan de popularisation en faveur d’une citoyenneté cantonale, espérer l’introduire sans le soutien de tous les milieux appelés à s’en emparer, c’est à notre sens courir le risque de l’envoyer par le fond pour la durée de la législature.

 

Commentaires fermés sur UN PL CITOYEN DÉPOSÉ PARALLÈLEMENT AU QUESTIONNAIRE DPGE

Classé dans Argumentaire, Campagne, Contribution, Débat, Opinion, Sondage, Votation

Election cantonales 2018 – Fin de « l’entre-suisses » en vue?

A l’occasion des élections cantonales genevoises 2018, l’auteur du présent billet ,membre de notre comité, a publié sous ce titre une première analyse des résultats du sondage soumis aux candidates et candidats au Grand Conseil (voir les résultats nominatifs du sondage ici et une évaluation statistique des réponses ici) dans le Courrier du 5 avril sous rubrique Opinion.

Une version autrement plus fournie et dûment annotée de ce texte est mise à disposition sur le présent site . Nous encourageons les lectrices et lecteurs intéressé-e-s à accéder et diffuser cette version, qui bénéficie de la place nécessaire à présenter les vues de l’auteur sur les listes dissidentes pouvant coûter le quorum de la formation 1 qui vient d’annoncer le dépôt d’un projet de loi favorable à l’extension des droits politiques aux résidents étrangers, et à fournir  des détails permettant d’illustrer les opinions qu’il défend.

Notes:

  1. Il s’agit d’Ensemble à Gauche, selon le communiqué de presse daté du 20 mars de cette formation. Le contenu du PL comportant droite de vote et éligibilité sur le plans cantonal est accessible sous bit.ly/2qfk0BP 

Commentaires fermés sur Election cantonales 2018 – Fin de « l’entre-suisses » en vue?

Classé dans Argumentaire, Billet, Campagne, Contribution, Evénement, Opinion, Sondage, Votation

DPGE communiqué de presse élections cantonales

(Diffusé à la presse avec les résultats au 15 mars. Mise à jour  sur ce site avec les données définitives au 21 mars.)

L’association DPGE entend assurer que la campagne pour les élections cantonales n’omette plus, pour défaut de passeport à croix blanche, l’exclusion d’une quasi moitié des résidents de longue date à Genève.

C’est pourquoi elle a soumis début mars un questionnaire à remplir en ligne à tous les candidat-e-s au Grand Conseil. 26{dc871dbcee6286fafc7e23e85fb2201f7caea96c8f018668fb658f0f48a92937} d’entre ces dernier-ère-s (et 11 candidat-e-s au CE) ont répondu dans le délai initialement fixé au 15 mars. Nous les en remercions chaleureusement. (Mise à jour : dans le délai additionnel accordé jusqu’au 21 mars 14h, 24 prises de positions additionnelles ont été reçues dont 3 candidats au CE, et 7 des 16 Vert’Libéraux dont la liste n’avait pu être atteinte lors de la première vague).

Les résultats nominatifs du sondage sont mis à disposition du public sur le site de l’association sous bit.ly/2pVw9M8. Ainsi, électrices et électeurs peuvent utiliser les intentions proclamées des postulant-e-s à la députation pour tâcher par leur choix d’en finir, dans l’horizon des 5 ans à venir, avec un déficit démocratique que beaucoup font mine de regretter sans faire grand-chose pour le combler. DPGE les invite à ne pas négliger cette opportunité.

Au-delà des intentions individuelles, les statistiques par liste, disponibles dans le document suivant (bit.ly/2GqzA8H), permettent de tirer,  en dépit de scores de participation parfois décevants, quelques conclusions de nature à orienter les choix au moment de remplir ou déposer son bulletin.

On observe en effet une très nette différence en terme de participation entre les listes de gauche et écologistes, et les suivantes, avec la surprise que celle de GEM surclasse largement celles de l’autre côté de l’échiquier. L’indifférence pour la participation étrangère à la vie de la cité marquée par l’abstention ne manquera pas d’intéresser nos concitoyen-ne-s.

Ce clivage en participation ne se retrouve pas ou pas aussi nettement pour départager les opinions sur les degrés de citoyenneté. Alors que le pas de l’éligibilité communale paraît très majoritairement admis sauf chez des irréductibles, celui de franchir la barrière des droits cantonaux paraît étonnamment emporter une large fraction du centre droit et n’augurer d’une résistance que chez des ténors radicaux bien connus du public. Enfin, le délai moyen du séjour légal en Suisse pour acquérir les droits s’établit clairement entre 4 et 5 ans, bien au-dessous des 8 ans actuels.

Le document statistique comporte un coloriage de manière à souligner en vert les classes de réponses proches des positions de l’association, et en orange ou rouge celles qui en sont éloignées voire rédhibitoires à ses yeux.

DPGE espère avoir faire œuvre utile pour éclairer les choix des députés sur un sujet trop négligé.

Le comité DPGE, 27 mars 2018

Commentaires fermés sur DPGE communiqué de presse élections cantonales

Classé dans Billet, Campagne, Communiqué, Contribution, Prise de position, Sondage, Votation

Résultats du questionnaire adressé aux candidat-e-s au Grand Conseil

Résultats définitifs disponibles

DPGE a soumis un questionnaire en ligne à tou-te-s les candidat-e-s au Grand Conseil à l’élection cantonale genevoise du 15 avril 2018 (voir l’article précédent pour les circonstances et objectifs de ce questionnaire).

Nous fournissons ici l’accès aux résultats nominatifs des 186 candidats ayant répondu dans le délai initialement imparti par DPGE au 15 mars puis prolongé jusqu’à la clôture du 21 mars.

Ces résultats sont triés dans l’ordre des réponses données à trois catégories de questions selon qu’il s’agit du:

  • Principe
  • Plan communal
  • Plan cantonal

et sur chacun des plans dans l’ordre du plus favorable au moins pour les droits suivants :

  • Droit de vote et d’éligibilité (Extension à l’éligibilité du droit existant si sur le plan communal)
  • Droit de vote mais sans se prononcer sur l’éligibilité
  • Droit de vote seul sans éligibilité
  • Ni droit de vote ni éligibilité
  • (Retrait du droit de vote existant obtenu en 2005 – si sur le plan communal)

Il est enfin possible de cliquer devant chaque nom de candidat pour connaître sa réponse  sur la durée de séjour légal exigible pour accéder aux droits exprimés.

Nous remercions avec le respect qui convient les candidates et candidats qui ont pris la peine de répondre au questionnaire et ainsi publier leur conviction sur le sujet qui occupe notre association et au-delà la communauté étrangère attachée à une vie démocratique genevoise où sa participation est encore si réduite. Nous laissons évidemment nos lectrices et lecteurs en tirer leurs propres conclusions.  Nous publierons ces jours nos propres analyses, qu’elles soient personnelles et/ou collectives.

Bonne lecture et utilisation de cet outil de décision pour votre vote.

N.B.   Le matériel de vote a été distribué et a atteint de premiers participants  le samedi 17 mars, et même quelques jours avant celles et ceux résidant à l’étranger. Il semble qu’une maladresse quant aux noms figurant sur le bulletin fictif d’exemple pour l’élection au Conseil d’Etat provoque remous, contestations et recours. Cela n’affecte nullement, au contraire, l’intérêt des réponses publiées, donnant plus de temps encore aux citoyen-ne-s de peser sur les conséquences de leurs choix en matière d’accès à la citoyenneté de celles et ceux qui en sont exclus.

Pour le comité de DPGE 

 

 

Commentaires fermés sur Résultats du questionnaire adressé aux candidat-e-s au Grand Conseil

Classé dans Billet, Publication, Sondage, Votation