Publications du mot-clé : Romandie

Entretien Radio-Cité à l’occasion des élections cantonales

Ecouter l’entretien à Radio-Cité

Notre membre du comité Dario Ciprut, a été interviewé par téléphone le 12 avril par M. Rayane Ben Amor, journaliste à Radio Cité, dans le cadre de l’émission Grand Format.

Le Magazine Grand Format

Entretien Grand Format Radio-Cité 12-04-2018

Malheureusement, il n’a pas été possible de référencer cet entretien avant la date des élections du 15 avril, de sorte que les réponses aux questions posées ont une valeur essentiellement rétrospective dans le contexte électoral présent. Cependant, la distinction qui y est soulignée entre l’accès à une citoyenneté cantonale poursuivie par DPGE et celui à la nationalité suisse à laquelle on l’oppose trop souvent, alors qu’elle est du ressort de la Confédération, mérite qu’on s’y attarde.

Commentaires fermés sur Entretien Radio-Cité à l’occasion des élections cantonales

Classé dans Argumentaire, Campagne, Contribution, Opinion, Sondage, Votation

UN PL CITOYEN DÉPOSÉ PARALLÈLEMENT AU QUESTIONNAIRE DPGE

Ecouter l’entretien à Radio-Cité

Julie Peradotto, candidate Ensemble à Gauche, a présenté à l’antenne de Radio-Cité le 20 mars 2018 les raisons du projet de loi constitutionnelle que sa formation a déposé officiellement le 10 avril au Grand Conseil.


Entretien Grand Format Radio-Cité 20-03-2018

J’ai eu l’occasion d’échanger sur la portée du questionnaire soumis par DPGE aux candidats du Grand Conseil avec le même journaliste, Rayane Ben Amor, jeudi 12 avril. Cet entretien sera mis en ligne dès que possible, mais probablement une fois les élections cantonales  du 15 avril passées.  Veuillez lire ici quelques remarques personnelles sur  le projet de loi présenté ici.

Un projet qui va dans notre sens

D’évidence le projet de loi (PL) d’Ensemble à Gauche va tout à fait dans le sens que DPGE préconise depuis sa création, approfondissement de la démocratie par inclusion pleine et entière de la population résidente, étrangers compris, dans la politique cantonale. L’effet de ce dépôt converge également avec l’intention de notre questionnaire aux candidats et sa médiatisation dans le contexte du scrutin du 15, à savoir faire en sorte que le branle-bas électoral ne recouvre pas totalement la voix de ceux qui ne peuvent y participer faute de passeport.

J’ai pourtant regretté ailleurs que les projets de loi et autres initiatives sur ce sujet, capital à nos yeux, ne s’inscrivent pas dans le courant d’une mobilisation citoyenne et d’un mouvement de fond propre à emporter la décision populaire le moment venu (voir mon commentaire “au récent PL d’EàG” dans la version longue de l’article publié dans le Courrier du 5 avril et surtout la note de bas de page qui l’accompagne).

Je m’en explique plus avant dans ce qui suit.

Le jeu en vaut-il la chandelle ?

C’est que le risque est en effet grand, selon la composition future du parlement et même du Conseil d’Etat, qu’en agitant le drapeau rouge (ou vert d’ailleurs comme cela fut le cas en 2013) devant le parlement, le projet ne franchisse même pas le seuil de l’entrée en matière ou au mieux ouvre un boulevard à un contre-projet gouvernemental minimaliste.  Le ralliement hors de toute concertation associative aux huit ans de séjour préalable me paraît aussi un signe de fébrilité contraire à la perspective de rallier une vingtaine de milliers de citoyens supplémentaires en l’abaissant à cinq (voir la contribution d’E. Piguet sous http://bit.ly/2qrOwt7), alors même que les réponses à notre questionnaire pointent sur la popularité de cette réduction parmi les candidats.

Ce serait alors un bien maigre service rendu à cette commune cause que de l’avoir une fois encore réduite à une agitation partisane sans lendemain. Le pire des cauchemars, si d’aventure la cause parvient jusque devant le peuple, serait qu’elle y capote faute d’avoir cherché à convaincre au-delà du cercle de celles et ceux qui traditionnellement s’en réclament. Autrement dit, penser faire l’économie d’un travail systématique trans-partisan de popularisation en faveur d’une citoyenneté cantonale, espérer l’introduire sans le soutien de tous les milieux appelés à s’en emparer, c’est à notre sens courir le risque de l’envoyer par le fond pour la durée de la législature.

 

Commentaires fermés sur UN PL CITOYEN DÉPOSÉ PARALLÈLEMENT AU QUESTIONNAIRE DPGE

Classé dans Argumentaire, Campagne, Contribution, Débat, Opinion, Sondage, Votation

DPGE communiqué de presse élections cantonales

(Diffusé à la presse avec les résultats au 15 mars. Mise à jour  sur ce site avec les données définitives au 21 mars.)

L’association DPGE entend assurer que la campagne pour les élections cantonales n’omette plus, pour défaut de passeport à croix blanche, l’exclusion d’une quasi moitié des résidents de longue date à Genève.

C’est pourquoi elle a soumis début mars un questionnaire à remplir en ligne à tous les candidat-e-s au Grand Conseil. 26% d’entre ces dernier-ère-s (et 11 candidat-e-s au CE) ont répondu dans le délai initialement fixé au 15 mars. Nous les en remercions chaleureusement. (Mise à jour : dans le délai additionnel accordé jusqu’au 21 mars 14h, 24 prises de positions additionnelles ont été reçues dont 3 candidats au CE, et 7 des 16 Vert’Libéraux dont la liste n’avait pu être atteinte lors de la première vague).

Les résultats nominatifs du sondage sont mis à disposition du public sur le site de l’association sous bit.ly/2pVw9M8. Ainsi, électrices et électeurs peuvent utiliser les intentions proclamées des postulant-e-s à la députation pour tâcher par leur choix d’en finir, dans l’horizon des 5 ans à venir, avec un déficit démocratique que beaucoup font mine de regretter sans faire grand-chose pour le combler. DPGE les invite à ne pas négliger cette opportunité.

Au-delà des intentions individuelles, les statistiques par liste, disponibles dans le document suivant (bit.ly/2GqzA8H), permettent de tirer,  en dépit de scores de participation parfois décevants, quelques conclusions de nature à orienter les choix au moment de remplir ou déposer son bulletin.

On observe en effet une très nette différence en terme de participation entre les listes de gauche et écologistes, et les suivantes, avec la surprise que celle de GEM surclasse largement celles de l’autre côté de l’échiquier. L’indifférence pour la participation étrangère à la vie de la cité marquée par l’abstention ne manquera pas d’intéresser nos concitoyen-ne-s.

Ce clivage en participation ne se retrouve pas ou pas aussi nettement pour départager les opinions sur les degrés de citoyenneté. Alors que le pas de l’éligibilité communale paraît très majoritairement admis sauf chez des irréductibles, celui de franchir la barrière des droits cantonaux paraît étonnamment emporter une large fraction du centre droit et n’augurer d’une résistance que chez des ténors radicaux bien connus du public. Enfin, le délai moyen du séjour légal en Suisse pour acquérir les droits s’établit clairement entre 4 et 5 ans, bien au-dessous des 8 ans actuels.

Le document statistique comporte un coloriage de manière à souligner en vert les classes de réponses proches des positions de l’association, et en orange ou rouge celles qui en sont éloignées voire rédhibitoires à ses yeux.

DPGE espère avoir faire œuvre utile pour éclairer les choix des députés sur un sujet trop négligé.

Le comité DPGE, 27 mars 2018

Commentaires fermés sur DPGE communiqué de presse élections cantonales

Classé dans Billet, Campagne, Communiqué, Contribution, Prise de position, Sondage, Votation

Retour sur les limites du vote neuchâtelois

Nous reproduisons ici, en version augmentée de notes explicatives, notre billet paru  dans la rubrique L’Invité de la Tribune de Genève du 19 octobre 2016. Il compare sommairement, en complément de l’article déjà paru à l’interne, la situation résultant du vote neuchâtelois du 25 septembre avec celle qui règne à Genève, canton qui se complaît pour l’instant dans un retard qu’à défaut d’accroître, cette votation fournit l’occasion de confirmer.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Retour sur les limites du vote neuchâtelois

Classé dans Article, Autres cantons, Billet, Contribution, Historique, Opinion

Consultation populaire – Résultats et communiqué

L’Association Droits Politiques pour les résidents à Genève (DPGE) se félicite du succès de la
première consultation sur l’octroi du droit de vote à tous les résident-e-s genevois-es.

Le 15 octobre s’est tenu une consultation populaire. DPGE a posé la question à la population: êtes-vous favorable à l’octroi du droit de vote cantonal à tous les résident-e-s genevois-es ?

Près de 600 personnes, suisses et étrangères, ont pris part au vote, aussi bien sur Internet que sur les 4 stands à Carouge, Onex, Meyrin, Vernier et à la Maison de quartier des Eaux-Vives en Ville de Genève. Ces 5 locaux de vote ont eu lieu dans les communes où résident le plus de personnes étrangères. 88% des personnes qui ont pris part au vote ont approuvé cette extension.

Total : 592 votes

DPGE se félicite de cette large participation, et surtout du nombre de personnes sensibilisées à la question de l’égalité des droits et devoirs sur le plan démocratique pour tou-te-s les résident-e-s. La plupart des participant-e-s ont manifesté une très grande curiosité envers cette démarche et ont fait part de leur grand intérêt sur l’enjeu de la participation de tout un chacun. Cette démarche originale a donc permis de ramener le sujet de l’extension des droits politique dans le débat public. Cette démarche a été soutenue par les villes de Genève, Carouge, Onex, Vernier, par la Maison de quartier des Eaux-Vives et par de nombreuses associations et partis politiques genevois. DPGE espère qu’ils sauront se saisir de cet enjeu et entendre la volonté de la partie de la population qui a soutenu aujourd’hui sa volonté de relancer le débat sur l’extension des droits politiques.

L’association non partisane DPGE promeut activement l’extension des droits politiques sur le plan
communal et cantonal à l’ensemble des personnes résidentes à Genève. Tandis que la quasi-totalité des cantons romands (Neuchâtel, Vaud, Jura et Fribourg) ont avancé, Genève reste en retard par rapport à ses voisins. Les cantons du Jura et de Neuchâtel octroient le droit de vote au niveau cantonal. En outre, dans ces deux cantons, ainsi que ceux de Vaud et Fribourg, les personnes étrangères peuvent voter et être élues sur le plan communal. Genève est donc le canton romand le plus restrictif avec le Valais, alors qu’il se targue d’être « La » Cité internationale et est le canton avec la population étrangère la plus importante (près de 41%) de Romandie.

Commentaires fermés sur Consultation populaire – Résultats et communiqué

Classé dans Campagne, Communiqué, Consultation, Contribution, Evénement, Votation

Consultation populaire 2016 – Argumentaire

Consultation populaire sur l’octroi du droit de vote cantonal à tous les résidents à Genève

bildschirmfoto-2016-09-20-um-17-16-26

Le 15 octobre 2016, une large consultation populaire est organisée par l’association non partisane «Droits politiques pour les résident-e-s à Genève», DPGE, qui promeut activement l’extension des droits politiques sur le plan communal et cantonal à l’ensemble des personnes résidentes à Genève. Elle cible l’octroi du droit de vote sur le plan cantonal à tous les résidents genevois. Lire la suite

Commentaires fermés sur Consultation populaire 2016 – Argumentaire

Classé dans Argumentaire, Campagne, Consultation, Contribution

Neuchâtel: solidarité dans l’adversité

Le 25 septembre 2016 avait lieu à Neuchâtel une votation qui, dans l’esprit des promoteurs de l’éligibilité cantonale des étrangers, devait marquer d’une pierre blanche l’adhésion du corps électoral à cette avancée, et définitivement consacrer à l’avant-garde helvétique le canton où l’égalité en matière de droits civiques indépendants de la nationalité avait les plus anciennes racines de Suisse.

Lire la suite

Commentaires fermés sur Neuchâtel: solidarité dans l’adversité

Classé dans Autres cantons, Billet, Contribution, Correspondance, Historique, Votation

Table ronde du 23 février – Première documentation

Un succès d’estime

La table ronde DPGE du 23 février 2016 s’est déroulée sans accrocs. Remarquable contraste toutefois entre un panel d’intervenant-e-s des plus pointus et motivés, un modérateur très à son affaire, une infrastructure audiovisuelle universitaire impeccable, deux vidéastes aussi experts que bénévoles,  un thème dont l’urgence citoyenne passerait pour évidente aux yeux de quiconque , et … une salle qui, hors quelques partisans connus, ici remerciés de leur attention soutenue, a tourné à dix pour cent de ses capacités. Lire la suite

Commentaires fermés sur Table ronde du 23 février – Première documentation

Classé dans Argumentaire, Débat, Publication, Table-ronde

Invitation table ronde “Expériences romandes”

dpge_expériences_romandes

Droits politiques des étrangers: comment avancer ?
Expériences dans d’autres cantons romandsDPGE_favicon_64 Table ronde DPGE le 23 février 2016 à 18h30

Lire la suite

Commentaires fermés sur Invitation table ronde “Expériences romandes”

Classé dans Autres cantons, Communication, Débat, Evénement, Table-ronde

Références à l’expérience vaudoise “Vivre et voter ici”

Le blog du député vert au GC vaudois Raphaël Mahaim donne une riche information sur l’expérience, à ce jour négative, de la dernière tentative en date de franchir la frontière entre les droits politiques des étrangers sur le plan communal et les mêmes droits cantonaux.

Il s’agit de l’expérience vaudoise de l’initiative “Vivre et voter ici”, dont le dépôt de 15’000 signatures a eu lieu le 18 janvier 2010.

Initiaitve vaudoise Vivre et voter iciAssurément, DPGE se doit de fournir à ses membres et sympathisants le lien correspondant aux archives de l’un des principaux initiateurs, et de tirer les enseignements de cet échec remontant au 4 septembre 2011.

DPGE réfléchit à la tenue d’une table ronde sur les expériences romandes et nous tenterons de vous faire partager entre autres celle-ci. D’ici là, ne manquez pas de consulter les excellents billets de Raphaël Mahaim allant du lancement de la campagne à la votation.

Commentaires fermés sur Références à l’expérience vaudoise “Vivre et voter ici”

Classé dans Autres cantons, Historique, Initiative populaire, Lien, Personne, Référence, Votation