Des nouvelles d’Europe et de France – fin 2020

Notre association a avancé, sous mandat du comité donné à l’auteur de la présente, dans les prises de contact avec ses partenaires européens, soucieux de faire progresser la cause de la participation politique des étrangers. Cette note synthétique fait le point sur ces contacts à l’intention des intéressé·e·s.

Nous avons depuis participé, au nom de DPGE, aux séances internationales en distanciel que tient le réseau Euro Voting Rights 1. La  5ème session de ce réseau, aujourd’hui rebaptisé “Voting Rights for All Residents”, a eu lieu le 21 octobre, la 6ème le 25 novembre et la prochaine est programmée pour le 13 janvier 2021 2. Avec ce réseau, les tenants de l’évolution nécessaire de la citoyenneté tiennent enfin le moyen de ne plus se sentir isolés dans les frontières de leur état ou agglomération. La participation allemande, autrichienne, française, britannique, belge, italienne, suisse, canadienne et, en observation, nord américaine est dores et déjà un gage de succès, et une incitation à poursuivre ce déploiement.

Au cours de ces échanges par Zoom, contact a été noué avec le représentant du collectif français “J’y suis, j’y vote” (JSJV), Mohamed ben Saïd, et une rencontre prévue pour mon prochain passage en région parisienne.

Cette rencontre a eu lieu le 30 décembre dans les locaux de la FCTR 3. Cette association d’immigrés, prestataire de nombreux services d’insertion dans la société française, nous a généreusement accueillis, et j’ai fait la connaissance d’un militant de longue date des droits pour les immigrés, Mohsen Dridi, qui a été poussé par Mohamed à me dédicacer son livre de 2007, un véritable abécédaire des thèmes et références de l’immigration 4. Qu’ils soient tous deux ici remerciés.

De très fructueux échanges ont permis de dialoguer en toute convivialité mais à distance avec Bernard Delemotte qui a rejoint le duo en distanciel depuis Amiens. Bernard est l’infatigable rédacteur de la LLC 5, une aussi modeste que précieuse publication trimestrielle faisant le tour régulier des développements de la notion et des luttes afférentes dans le monde, que DPGE invite vivement à soutenir.

Dans le no 164 de la LLC on pouvait lire ceci :

Malheureusement, en France, la citoyenneté de résidence est devenue un non-sujet pour nos élites politiques. Heureusement ailleurs, en Écosse, au pays de Galles, en Suisse, le droit de vote des étrangers continue de progresser.

C’est à ressusciter cet intérêt, en commençant par la prise de connaissance mutuelle, que nous avons ensuite consacré l’essentiel de cette rencontre inaugurale. Une activité encours de JSJV est la mobilisation d’énergies pour assurer que la revendication des droits politiques des étrangers figure en bonne place dans les programmes et plateformes des différentes formations et candidat·e·s aux prochaines élections régionales et présidentielles françaises. Ce sera une autre gageure de faire en sorte que les bonnes intentions ne passent pas à la trappe à peine l’étape électorale franchie.

Notes:

  1. Voir sous https://bit.ly/3pDQrXB le blog que tient l’anthropologue Katrin Sontag sur le site consacré à la question  migratoire de l’Université de Neuchatel
  2. CR diffusés au comité. Noter aussi la tenue par Zoom d’un atelier sur l’état de la recherche dans le domaine des droits politiques des étrangers cf. https://nccr-onthemove.ch/events/voting-rights-and-migration/
  3. “Fédération Tunisienne pour une Citoyenneté des deux Rives”. Voir sous https://bit.ly/2Juato6.
  4. https://bit.ly/2WWL4Xl
  5. “Lettre de la citoyenneté” publiée depuis 1994 par l’ASECA à Amiens https://bit.ly/382hBSl

Commentaires fermés sur Des nouvelles d’Europe et de France – fin 2020

Classé dans Billet, Contribution, Opinion