DPGE communiqué de presse élections cantonales

(Diffusé à la presse avec les résultats au 15 mars. Mise à jour  sur ce site avec les données définitives au 21 mars.)

L’association DPGE entend assurer que la campagne pour les élections cantonales n’omette plus, pour défaut de passeport à croix blanche, l’exclusion d’une quasi moitié des résidents de longue date à Genève.

C’est pourquoi elle a soumis début mars un questionnaire à remplir en ligne à tous les candidat-e-s au Grand Conseil. 26% d’entre ces dernier-ère-s (et 11 candidat-e-s au CE) ont répondu dans le délai initialement fixé au 15 mars. Nous les en remercions chaleureusement. (Mise à jour : dans le délai additionnel accordé jusqu’au 21 mars 14h, 24 prises de positions additionnelles ont été reçues dont 3 candidats au CE, et 7 des 16 Vert’Libéraux dont la liste n’avait pu être atteinte lors de la première vague).

Les résultats nominatifs du sondage sont mis à disposition du public sur le site de l’association sous bit.ly/2pVw9M8. Ainsi, électrices et électeurs peuvent utiliser les intentions proclamées des postulant-e-s à la députation pour tâcher par leur choix d’en finir, dans l’horizon des 5 ans à venir, avec un déficit démocratique que beaucoup font mine de regretter sans faire grand-chose pour le combler. DPGE les invite à ne pas négliger cette opportunité.

Au-delà des intentions individuelles, les statistiques par liste, disponibles dans le document suivant (bit.ly/2GqzA8H), permettent de tirer,  en dépit de scores de participation parfois décevants, quelques conclusions de nature à orienter les choix au moment de remplir ou déposer son bulletin.

On observe en effet une très nette différence en terme de participation entre les listes de gauche et écologistes, et les suivantes, avec la surprise que celle de GEM surclasse largement celles de l’autre côté de l’échiquier. L’indifférence pour la participation étrangère à la vie de la cité marquée par l’abstention ne manquera pas d’intéresser nos concitoyen-ne-s.

Ce clivage en participation ne se retrouve pas ou pas aussi nettement pour départager les opinions sur les degrés de citoyenneté. Alors que le pas de l’éligibilité communale paraît très majoritairement admis sauf chez des irréductibles, celui de franchir la barrière des droits cantonaux paraît étonnamment emporter une large fraction du centre droit et n’augurer d’une résistance que chez des ténors radicaux bien connus du public. Enfin, le délai moyen du séjour légal en Suisse pour acquérir les droits s’établit clairement entre 4 et 5 ans, bien au-dessous des 8 ans actuels.

Le document statistique comporte un coloriage de manière à souligner en vert les classes de réponses proches des positions de l’association, et en orange ou rouge celles qui en sont éloignées voire rédhibitoires à ses yeux.

DPGE espère avoir faire œuvre utile pour éclairer les choix des députés sur un sujet trop négligé.

Le comité DPGE, 27 mars 2018

Commentaires fermés sur DPGE communiqué de presse élections cantonales

Classé dans Billet, Campagne, Communiqué, Contribution, Prise de position, Sondage, Votation